Témoignages

Laissez-nous votre témoignage...

 
 
 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
16 messages.
Christelle HELENE a écrit le 5 août 2020:
Bonsoir Je vous écris depuis l'ïle de la Réunion. Pendant la prière d'intercession de lundi soir, j'ai ressenti de la chaleur et des sueurs. Progressivement une fraîcheur m'a enveloppé. Je devais être à Lourdes aussi et le Coronavirus ne m'a pas permis de voyager, ma santé est fragile. J'ai confié mon couple et mes enfants à Marie par le biais du Père Jean Marie Thomas qui participe au pèlerinage. Je remercie le Père Joël Pralong qui donne de très bons enseignements, jamais déçue.
Bonsoir Je vous écris depuis l'ïle de la Réunion. Pendant la prière d'intercession de lundi soir, j'ai ressenti de la chaleur et des sueurs. Progressivement une fraîcheur m'a enveloppé. Je devais être à Lourdes aussi et le Coronavirus ne m'a pas permis de voyager, ma santé est fragile. J'ai confié mon couple et mes enfants à Marie par le biais du Père Jean Marie Thomas qui participe au pèlerinage. Je remercie le Père Joël Pralong qui donne de très bons enseignements, jamais déçue.
Mimi Lokia a écrit le 5 août 2020:
Bonjour, Je m'appelle Danielle, et je vous écris de la Martinique. Quel beau cadeau de pouvoir vivre cette retraite à plus de 8 000 kilomètres de vous. Dieu nous rejoint dans nos misères : morales, affectives, professionnelles, relationnelles. Sainte Mère, merci de faire du bien à notre âme dans le désespoir, Tu es notre espérance. Merci de manifester ta puissance, que cette eau coule en abondance chez moi, ma famille, malgré les difficultés et les avenirs qui semblent être sans lendemain, malgré les mensonges de la division...
Bonjour, Je m'appelle Danielle, et je vous écris de la Martinique. Quel beau cadeau de pouvoir vivre cette retraite à plus de 8 000 kilomètres de vous. Dieu nous rejoint dans nos misères : morales, affectives, professionnelles, relationnelles. Sainte Mère, merci de faire du bien à notre âme dans le désespoir, Tu es notre espérance. Merci de manifester ta puissance, que cette eau coule en abondance chez moi, ma famille, malgré les difficultés et les avenirs qui semblent être sans lendemain, malgré les mensonges de la division...
Mimi Lokia a écrit le 5 août 2020:
Bonjour aux frères et soeurs de la Communauté des Béatitudes. Je m’appelle Mimi Lokia, j’habite en Haute Savoie à Annecy. J’ai connue la communauté des Béatitudes depuis le Congo RDC . J’ai suivi hier lundi 03/08/20 les Vêpres Byzantines. J'ai été vraiment touché par cet office. Un grand merci à vous.
Bonjour aux frères et soeurs de la Communauté des Béatitudes. Je m’appelle Mimi Lokia, j’habite en Haute Savoie à Annecy. J’ai connue la communauté des Béatitudes depuis le Congo RDC . J’ai suivi hier lundi 03/08/20 les Vêpres Byzantines. J'ai été vraiment touché par cet office. Un grand merci à vous.

 

"Parmi les divers événements du pèlerinage, j’ai été profondément ému et marquée par la veillée eucharistique : « Qui m’a touché ? »
Lorsque nous avons été invités un par un en avant pour toucher le tissu représentant la robe de Jésus, j’ai vu ce moment comme une occasion de remercier le Seigneur en personne. Je me suis avancée, mise a genou puis j’ai laissé tomber mon visage dans la robe de Jésus, tout en remerciant Dieu. Ensuite, j’ai dit « Merci » pour la deuxième fois et à ce moment-là, je me suis senti comme si quelqu’un m’avait enlacé chaleureusement. Je me suis senti à l’aise avec un grand sentiment de paix et de plénitude.
Je ne sentais plus le sol dur sous le tissu. Je ne voulais plus partir, mais j’ai réalisé qu’il y avait encore beaucoup de gens qui faisaient la queue derrière moi et qui attendaient leur tour.  Avec le cœur serré et retenant mes larmes, je répétais encore « Merci ». Puis je me suis levée.
De retour sur le banc, j’ai essayé de me retenir, mais j’ai fini par pleurer. J’étais très émue, j’ai réalisé à quel point Il nous aime inconditionnellement.
"

Megis

 

"Merci seigneur !
Merci d’avoir touché mon cœur ce soir. Je sais que tu veilles sur ma famille et particulièrement mon mari pour qu’il se convertisse à ton amour !
Merci à la Communauté de retransmettre le pélé c'est comme si on y était. Je me suis vraiment sentie en communion avec vous tous et le Seigneur !"

Caroline

 

"Merci infiniment pour la parole qui toucha mon coeur pendant le Chemin de Croix à Lourdes (internet). Elle concernait quelqu'un dont les relations affectives (amoureuses) n'ont jamais abouti à une conclusion heureuse, malgré de nombreux essais et espoirs. Il s'agissait d'en offrir toutes les causes au Seigneur. Et le Seigneur m'a montré les causes de ces échecs au long de ma vie, et je peux désormais les Lui présenter et les Lui offrir pour en être complètement guérie et retrouver la vie. Cette parole de connaissance, de plus, corrobore celle d'un prêtre qui, la veille, me dit sensiblement la même chose. Un grand merci, vraiment. Je prie avec vous et pour vous. Que le Seigneur vous bénisse tous."

Marie-Christine

 

"Je souhaite vous dire qu'une parole lors de la soirée eucharistique de la session à Lourdes m'a touchée alors que je suivais la retransmission à la radio : il s'agit de la parole concernant une fille et son papa dont les relations n'étaient pas terribles depuis un certain temps, le Seigneur annonçait une belle amélioration...
Lors de cette parole qui colle à ma réalité j'ai eu un sanglot bref.
Je remercie le Seigneur ainsi que la communauté des Béatitudes qui animait cette session !"

Sabine

 

« Merci infiniment pour la parole qui toucha mon cœur pendant le chemin de croix. Elle concernait quelqu’un dont les relations affectives n’ont jamais abouti à une conclusion heureuse, malgré de nombreux espoirs. Le Seigneur m’a montré les causes et me permet de les offrir pour en être complétement guérie et retrouver la vie. »

 Marie-Christine

 

« J’ai trouvé que les enseignements ont été particulièrement profonds et porteurs d’une grande espérance. Vivre dans la paix avec notre misère et la considérer comme une chance est une vraie découverte pour moi. »             

                                                                       Ariane

 

« Suite au chemin de croix suivi par internet, j’ai reçu cette parole forte concernant une personne n’ayant pas fait d’études et souffrant de mésestime de soi, appelée à voir ses richesses propres et à rendre grâces. Il n’y a pas de frontières pour Dieu ! »

                                                                       Patrick de l'Île de la Réunion

 

« J’aime la joie, la vitalité et la douceur des membres de votre communauté et j’aime les retrouver chaque année avec les pèlerins assoiffés d’amour de Dieu. Je me sens en famille et j’ai reçu cette année une paix toute particulière qui va m’accompagner longtemps. »

Armelle

 

"Je viens pour la première fois au rassemblement des Béatitudes. Je suis sourde depuis plusieurs années à 50 %. Pendant la veillée, je me suis avancée pour recevoir la prière des frères. Une parole a été donnée - que bien sûr je n'ai pas entendue !- concernant l'action du Seigneur sur une oreille droite. Deux amies m'ont alors rapporté cette parole et j'entends beaucoup mieux à tel point que j'ai enlevé mes appareils et lors du carrefour le son était trop puissant pour mes nouvelles oreilles. Aux vêpres ensuite j'ai été admirative de la musique qui était pourtant jouée tout doucement devant le Saint-Sacrement ! " 

Maryse

 

"Il y a eu une parole pour moi lors de la veillée du jeudi soir : « Tu as perdu un enfant il y a longtemps. Il t'attend, il attend que tu lui donnes un prénom. Il est heureux auprès de sa mère du ciel et il te protège » J'ai fait le chemin de la consolation. Il était là mon bébé. Il me souriait, il papillonnait autour de moi. Dans mes oreilles quelqu'un me soufflait : « Charles-Antoine » . Je ne savais pas d'où venait ce prénom. Maintenant je sais. Mon enfant attend que je lui donne ce prénom ! Il sera baptisé en esprit ce samedi 15 juillet 2017 et j'écrirai son nom au Livre de Vie. Je venais pour la première fois à Lourdes. Je suis venue sans trop savoir quoi y faire. Aujourd'hui mes yeux se sont ouverts et je souhaite maintenant que la Sainte Vierge me guide tout au long de ma vie. "                 

                                                Marie-Colette